Lombalgie

Motif de consultation
Vous avez mal au niveau du bas du dos : Vous souffrez sans doute d’une lombalgie.
D’autres signes peuvent être présents :

  • Impossibilité à se lever ou redresser : lumbago
  • Douleur au changement de position
  • Douleur lors de la station debout prolongée
  • Douleur irradiant vers les fesses ou les membres inférieurs (sciatalgie)
  • Limitations douloureuses de certains mouvements en flexion, extension ou rotation

Explications
Les lombalgies sont fréquentes et plusieurs causes, parfois combinées peuvent les expliquer :

  • Contractures musculairesqui concernent particulièrement les paravertébraux, les muscles pirirformes, les psoas, les muscles carrés des lombes
  • Névralgies ou douleurs liées à l’irritation d’un nerf :
    • douleur irradiant face postérieure de la cuisse, de la jambe : sciatalgie
    • douleur irradiant face antérieur de la cuisse : cruralgie
  • Souffrance articulaire ou discales: Entre les vertèbres lombaires se trouvent des disques qui sont contraints par certaines activités et des articulations intervertébrales qui peuvent être en dysfonction.
  • Une autre pathologie induisant des douleurs lombaires (15% des cas) : fracture, infection

La chronicisation des lombalgies est liée à des facteurs psychosociaux incluant les facteur psycho-émotionnels. Ces facteurs sont parfois au premier plan et souvent négligés. Ils doivent pourtant être évoqués quand la contrainte ne semble pas de nature à provoquer une douleur : « Je me suis coincé en me redressant de ma chaise ».

Traitement :
L’ostéopathie permet d’agir :

  • sur les muscles par des techniques spécifiques entrainant le relâchement des fibres musculaires
  • sur certaines structures anatomiques qui peuvent comprimer une gaine nerveuse (nerf sciatique, racines des nerfs lombaires…)
  • sur les articulations en recherchant une physiologie articulaire normale
  • sur les facteurs psychologiques par une prise en charge spécifique

Les techniques sont variées et seront choisies en fonction du bilan clinique et de votre sensibilité :

  • techniques musculaires : techniques dîtes de «point gâchette », techniques de relâchement-étirement, techniques de contraction-relâchement
  • techniques fasciales : techniques de déroulement, techniques de point de pression, techniques crochetage….
  • techniques articulaires de mobilisation douce
  • techniques articulaires de haute vélocité basse amplitude : Ces techniques peuvent engendrer un bruit articulaire. Si certaines personnes apprécient ces techniques, d’autres ne les supportent pas. N’hésitez pas à signaler si vous avez une aversion pour ces techniques : De nombreuses d’alternatives sont possibles
  • techniques viscérales
  • techniques somato-émotionnelles