Cervicalgie

Motif de consultation
Vous avez mal au niveau du cou : Vous souffrez sans doute d’une cervicalgie. D’autres signes peuvent être présents :

  • Difficulté voire impossibilité à tourner la tête
  • Douleur irradiant vers une épaule ou les deux
  • Douleur dans un ou les deux bras
  • Douleur entre les omoplates ou entre la colonne et une omoplate
  • Maux de tête

Explications
Les cervicalgies sont fréquentes et plusieurs causes, parfois combinées peuvent les expliquer :

  • Contracture musculaire: Les trapèzes sont très souvent impliqués ainsi que d’autres muscles plus profonds (scalènes, élévateur de l’omoplate, rhomboïdes…)
  • Névralgies ou douleur lié à l’irritation d’un nerf: La névralgie cervico-brachiale est souvent évoquée quand la douleur irradie vers le bras, d’autres racines nerveuses peuvent provoquer des douleurs entre les omoplates ou au niveau de l’arrière du crâne (Névralgie de Harnold).
  • Souffrance articulaire ou discales: Entre les vertèbres cervicales se trouvent des disques et de petites articulations qui peuvent être en dysfonction.

Traitement
L’ostéopathie permet d’agir :

  • sur les muscles par des techniques spécifiques entrainant le relâchement des fibres musculaires,
  • sur les structures anatomiques qui peuvent comprimer une gaie nerveuse
  • sur les articulations en recherchant une physiologie articulaire normale

Les techniques sont variées et seront choisies en fonction du bilan clinique et de votre sensibilité :

  • techniques musculaires : techniques de « point gâchette », techniques de relâchement-étirement, techniques coordonnées avec les muscles oculomoteurs, techniques de contraction-relâchement
  • techniques fasciales : techniques de déroulement, techniques de point de pression, techniques crochetage….
  • techniques articulaires de mobilisation douce
  • techniques articulaires de haute vélocité basse amplitude : Ces techniques peuvent engendrer un bruit articulaire. Si certaines personnes apprécient ces techniques, d’autres y sont réfractaires. N’hésitez pas à signaler si cous ave une aversion pour ces techniques : de nombreuses d’alternatives plus douces existent.
  • techniques sur la mandibule
  • techniques viscérales sur les fascias du pharynx, de la trachée, les cartilages thyroïde et cricoïde…
  • techniques somato-émotionnelles
  • techniques « crâniennes »